Le Yoga du Son et de la voix harmonisent tout un ensemble de techniques vocales. La vocation première est de développer le bien-être du corps et celui de l’esprit. C’est au sens propre un art à part entière de la voix dont le but est spirituel et thérapeutique. Grâce à une approche universelle non figée, le son et la voix permettent de connecter toutes les cultures à travers la tolérance, la connaissance des pratiques, leurs sens ainsi que l’harmonie.

Cette école est basée sur la pratique et la prononciation de sons qui sont vécus à travers le chant, la vibration, le murmure, l’immobilité ou le mouvement. Après avoir entamé ses séances avec une respiration consciente, petit à petit, le pratiquant chemine au fur et à mesure et passe d’une activité consciente à un état méditatif provenant de la concentration et de l’attention donnée aux sons et à leur évolution. A la fois dans leur manifestation dans nos espaces intérieurs et tout autant dans l’espace extérieur.

 

voix

 

Démarrer une pratique de yoga du son

 

C’est très simple de démarrer une pratique et de la faire perdurer ensuite en solo. Il est juste nécessaire d’être présent et de se concentrer sur sa voix. La consigne : laisser sortir puis laisser évoluer le son en toute liberté. Il n’est pas nécessaire d’être chanteur confirmé. L’approche est avant tout personnelle et la recherche de performance est proscrite. Il est juste important de se donner du temps, de l’espace, d’être tranquille pour ne pas déranger et être dérangé par nos entourages lorsqu’on cherche à pratiquer à l’issue des ateliers, des stages ou des formations.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Bien-être : 5 clés pour le renforcer

En effet, la pratique du son et de la voix nécessite d’être dans un environnement seul(e) ou en groupe de pratique. Cela permet alors d’être libre de produire le volume, la tonalité, la dynamique et le type de prononciation.

Je conseille toujours au début juste de “laisser” sortir les différentes sonorités possibles. De laisser donc sortir l’air et les voyelles que l’on “façonne” de l’intérieur vers l’extérieur sans mentaliser. La raison est simple, quand le mental prend la main, il étudie et dissèque la pratique pour la trouver bien ou mal, belle ou moche, aigüe ou grave… Le but est d’aller chercher les sons et la voix en soi et de ressentir ce qui se produit alors. Ressentir à la fois dans nos corps physiques, mais aussi dans nos parties émotionnelles et énergétiques.

 

 

yin-yang

 

La prononciation des voyelles Yin et Yang et leur signification

 

On prononce exclusivement des voyelles : a e i o u ou des syllabes composées de voyelles comme le ou ou des syllabes composées d’une voyelle et d’une consonne : in on an. Le A symbolise l’aspect “création”(début de l’alphabet, Alleluliah, Abracadabra, am stram gram… Le i, le é et le è sont des voyelles représentant de façon symbolique la verticalité et la manifestation par le Yang (masculin). De leur côté, le o le ou et le u sont la caractérisation du Yin féminin qui appelle l’introspection et l’intériorité.

L’intérêt majeur que représente le son en tant que tel est qu’il n’est pas calculable. Il circule de façon naturelle dans nos corps à travers nos cordes vocales, nos organes, nos cellules, notre système nerveux. Puis résonne dans notre énergie en y apportant l’apaisement et la sérénité. Son voyage passe par un canal central qui part du ventre et ressort par la cavité buccale. Il côtoie les méridiens gouverneurs et conception de la médecine chinoise qui se situent tous les deux au centre de nos corps physiques. Cela présente donc un intérêt d’utiliser la voix. En effet, cela intensifie l’énergie grâce à la respiration plus intense. Cette nouvelle énergie permets d’aller chercher les noeuds, les émotions ou les blocages émotionnels retenus.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Rein en Médecine Chinoise : L'organe à "chouchouter" en hiver

 

son

 

La radicalité du son

 

Le son a à la fois un côté radical et en même temps l’avantage d’être unique pour chacun d’entre nous. Le timbre notamment est la signature vibratoire de notre être. Une pratique régulière permets de mesurer de manière précise la dimension psychologique et émotionnelle des sons et des harmoniques. Cela nous donne accès à notre être au sens naturel. Le chant, en général, est un outil de développement du bien-être, de l’expression émotionnelle et physique de l’être. Cependant, dès notre plus jeune âge, la tendance est de nous empêcher de nous exprimer par cet outil. Les raisons : “tu ne sais pas chanter, tu chantes faux, tu fais du bruit et ça me casse les oreilles…”. Nous nous limitons alors et restons cantonnés dans des refus de nous affirmer qui deviennent des croyances et des conditionnements. Cela nous empêche d’accéder à notre être et à développer nos vibrations et l’écoute de nos ressentis. Et donc de nos émotions.

Chanter nous donne des émotions, nous connecte à des ressentis, à des mémoires, c’est un moyen de célébrer la vie qui nous habite. Le chant sacré par le yoga du son et de la voix connecte à notre unicité, à notre humanité. Nous avons chacun une “empreinte vocale”, comme nous avons des empruntes digitales. La voix est un des outils mis à notre disposition pour exister, pour interagir, pour communiquer. D’où l’importance de trouver sa place, ce besoin d’exister et d’exprimer qui nous sommes au plus profond.

 

 

coeur

L’importance de l’ouverture du coeur

 

Se laisser le droit de chanter en ouvrant son coeur en étant connecté à la nature et aux autres, bien ancré par et dans le bassin, les jambes et les pieds bien présents sur la terre. Chanter c’est lâcher prise et vivre l’instant présent. Sentir le son qui sort, la note, l’harmonique. C’est mettre à bas les masques, les rôles qui nous empêchent. C’est donner vie à notre véritable nature, à notre êtreté, c’est être dans le vrai. Et ce quelle que soit l’émotion de joie ou de peur, de confiance ou d’anxiété, d’amour comme de colère !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Stress & émotions : 3 astuces

Dans les cultures orientales, le chant est encore célébré en tant que moyen vibratoire nous connectant à la nature, à l’espace, à la terre, au ciel, au soleil…

La pratique du son nous offre la possibilité de mettre dans la lumière nos ombres. Nos faiblesses, nos peurs, mais aussi nos potentiels, notre puissance et nos richesses cachées. Elle nous reconnecte à ce que nous sommes au premier jour : des êtres puissants et vulnérables avec une grande importance liée à notre intimité. C’est tout le sens sacré qui nous caractérise à la base.

Chanter c’est s’élever, dépasser ses blocages et ses peurs, ses angoisses et ses mémoires de souffrance pour prendre toute la place dont nous avons besoin pour nous épanouir en totalité.

Venez participer à mon atelier découverte de yoga du son en vous inscrivant ici le 7 octobre 2018 !

 

 

  • 1.3K
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
%d blogueurs aiment cette page :