Tenir ses nouvelles résolutions : (im)possible ?

2020 a débuté dpuis 15 jours déjà ! Peut-être avez-vous pris des résolutions ? Où en êtes-vous ? Car prendre et tenter de tenir ses résolutions est “le rituel” du mois de janvier. Et pourtant selon de nombreuses études, 98% des personnes échoueront après avoir pris cette décision. Et depuis que ce rituel existe, et que les échecs sont devenus quasi systématiques, ce sujet devient au fil des années, un sujet de rigolade et de moqueries.

Savez-vous pourquoi ? Parque ce que rien n’est plus difficile pour vous comme pour moi de changer. Réussir à tenir ses résolutions, c’est avant tout changer ce qui ne nous correspond plus et donc (re)prendre sa vie en mains. Cela n’a pas l’air, à prime abord, mais c’est ce qu’il y a de plus contraignant. Qu’en pensez-vous ?

Nous sommes le résultats de ce que nous avons été

En tant qu’êtres humains, nous sommes le produit d’habitudes à la fois positives et/ou négatives. Lorsque vous prenez de nouvelles résolutions, en début d’année, ou lorsque vous avez besoin de changer quelque chose dans votre vie, les anciens schémas et habitudes/routines ancrées dans votre cerveau reviennent au galop ! Elles lui manquent !

Qu’elles soient positives ou négatives, ces habitudes une fois remises en cause, manquent à votre cerveau. Un peu comme si vous lui en aviez enlevé un bout…

Et c’est comme ça pour tout le monde, que cela plaise ou non. Chacun a des centaines de modèles activés quotidiennement dans le cerveau. Ces modèles d’habitudes vont de la douche dès le matin au quasi “rituel” de regarder une émission de télévision le soir ou à se préparer à travailler tous les jours.

patience Tenir ses résolutions : le cerveau ce boulet ?

Tenir ses résolutions face aux différentes formes d’habitudes

Chaque jour, vous effectuez consciemment et inconsciemment des actions habituelles, et quels que soient les noms que vous leurs donnerez, ces routines, rituels, comportements, ou habitudes font partie de vous. Ces habitudes peuvent être divisées en trois catégories.

  • tout d’abord, celles qu’on ne remarque plus parce qu’elles sont profondément inconscientes et ancrées dans notre vie quotidienne. Ces habitudes comprennent le brossage de nos dents ou le fait d’attacher vos lacets ;
  • celles qui sont saines pour nous et que nous avons tendance à essayer de développer : une alimentation saine, un sommeil suffisant et faire de l’exercice régulièrement
  • Le troisième goupe regroupe les habitudes qui sont considérées comme défavorables, comme les dépenses excessives, le tabagisme ou encore la procrastination.

 

photo-1554832307-e5e32d164958?ixlib=rb-1.2 Tenir ses résolutions : le cerveau ce boulet ?

Le rituel du 1er janvier départ pour tenir ses résolutions ?

Chaque 1er janvier, la majorité des gens sont enthousiastes à l’idée de changer leur vie. Ils espèrent et souhaitent démarrer la nouvelle année en fixant des objectifs qui changeront leurs vies. Cependant, en quelques semaines, voire quelques jours, ils se retrouvent aux prises avec les mêmes mauvaises habitudes que l’année précédente.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Créer sa vie et son bien-être par la conscience

Et le seul responsable, c’est le cerveau. Si je vois le verre à moitié vide je dis que c’est “un pot de colle cérébral”. Si je le vois à moitié plein, je dis que c’est une machine incroyable qui mémorise tout. Car pour tenir ses résolutions, la mémoire est un atout comme un frein. Un atout quand elle nous permet d’apprendre et d’utiliser nos expériences pour nous améliorer, un frein lorsque ces mémoires sont inconscientes et qu’elles dirigent vos vies sans que vous en soyez acteurs.

 

Tenir ses nouvelles ou comment activer des habitudes constructives

Pour que vous compreniez comment briser vos mauvaises habitudes, il est essentiel que vous compreniez d’abord précisément ce que sont les habitudes. Selon le dictionnaire, une habitude est récurrente et souvent un modèle de comportement inconscient, qui est généralement acquis par la répétition régulière.

Pour comprendre ce concept, vous devez savoir comment votre cerveau effectue ses tâches. Votre esprit est créateur. Et il est connecté à un complexe « tableau de neurones ». Ces neurones sont alimentés par les données d’informations de nos nerfs et organes sensoriels, qui sont ensuite « livrés » au cerveau.

Le réseau neuronal

Ces neurones sont interconnectés avec d’autres à travers le corps et forment l’un des cadres les plus importants des éléments interconnectés du corps. Le cerveau enregistre également les chemins de divers neurones à travers les réactions chimiques et les impulsions qu’il reçoit de ces neurones. Pour augmenter votre capacité cognitive, le cerveau doit suivre un processus simple et rationalisé. Ce processus comprend la définition des chemins neuronaux les plus utilisés en tant que connexions, ce qui leur permet de s’exécuter automatiquement.

Par exemple, vous pourriez vous retrouver dans une pièce et ne pas vous rappeler ce qui vous y a amené. Il en va de même pour la conduite et marcher. Mais qu’en est-il des mauvaises habitudes ?

Il n’existe pas de bonnes ou de mauvais habitudes en fait, elles dépendent juste de ce que vous en faîtes. Juste parce qu’une “mauvaise habitude” d’un certain point de vue sera bonne à partir d’un autre point de vue. Cela dépend du vécu de chacun et de le sens donné à cette habitude par l’une ou l’autre personne.

Conscientiser les habitudes pour mieux les connaître et tenir ses résolutions

Analyse intérieure

Prenez du recul, posez-vous, analysez vos journées et mesurez ce qui se passe. Regardez ce qui vous apporte du bien-être, de la sérénité, de l’apaisement. Et regardez ce qui vous apporte l’opposé. Vous définirez déjà de façon précise ce que ces journées vous apportent et les points que vous désirez modifier. Vous faîtes de la relaxation, de la méditation ?  Comment réagissez-vous au stimulis de bruit, de pollution, ou aux aliments trop sucrés ? Constatez-en les effets.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La liberté émotionnelle : une chance d'évolution ?

Analyse extérieure

Les heures de télé, les sucreries, les discussions inutiles au téléphone, les réponses aux notifications… Qu’est-ce que cela vous apporte ? Vous faîtes du sport, vous avez un hobby, vous avez un jardin, des animaux domestiques, vous pratiquez un instrument ? Ecoutez vos ressentis.

habitudes Tenir ses résolutions : le cerveau ce boulet ?

Vous avez de mauvaises habitudes ? Brisez-les en 4 points

Etape #1 – “Fixez” votre habitude dont il s’agit

La première étape que vous devez prendre lorsque vous brisez une mauvaise habitude est pour identifier l’habitude. Effectuez un examen interne et externe de votre vie, comme mentionné au début de l’article. Juste pour déterminer les habitudes que vous avez dans votre vie. Dès que vous pouvez comprendre et accepter cette habitude, vous avez une meilleure chance de d’y arriver. Si vous identifiez une mauvaise habitude dans votre vie, vous devez l’accepter, en vous disant que vous avez un problème et que vous êtes prêt à faire tout ce qui est nécessaire pour arrêter ça.

Étape # 2 – Trouvez un remplaçant

La clé pour briser toute mauvaise habitude est de trouver une habitude de remplacement. Par exemple, dites que vous aimez regarder la télévision. Au lieu d’espérer simplement arrêter de regarder la télévision et être inactif, vous devez participer à quelque chose que vous aimez faire et le faire pendant la fois où vous auriez regardé la télévision.

Vous aimez lire ? Prenez un bon livre que vous vouliez lire et commencez à lire. Si vous aimez écouter de la musique, commencez à l’écouter au lieu de vous laisser tomber sur le canapé et de regarder la télévision. Si vous avez l’habitude de vous ronger les ongles lorsque vous vous ennuyez ou que vous êtes stressé, vous pouvez remplacer cette habitude malsaine par quelque chose d’autre. Vous pouvez acheter de la gomme sans sucre et en mettre un morceau dans votre bouche chaque fois que vous ressentez le besoin de vous mordre les ongles. Votre objectif pour briser les mauvaises habitudes est d’éviter de laisser un vide parce que votre habitude reviendra parce que vous n’avez pas rempli le vide avec autre chose.

motivation Tenir ses résolutions : le cerveau ce boulet ?

Étape # 3 – Trouvez votre motivation

Le pouvoir qui nous fait avancer dans la vie est la motivation. Vous voulez surmonter vos mauvaises habitudes ? Vous devez trouver la motivation pour changer votre comportement. IL vous manque la motivation dans vos efforts pour vous débarrasser de vos mauvaises habitudes ? Il faut alors en trouver !

Pourquoi ?

Vous pouvez commencer par réfléchir et analyser les bonnes raisons pour lesquelles vous devez briser la mauvaise habitude. Utilisez les raisons pour lesquelles vous avez la motivation. Par exemple, si vous essayez de réduire la quantité de tabac que vous fumez ou que vous voulez arrêter de fumer, vous pouvez regarder comment le tabagisme affecte négativement votre santé.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Si tu veux changer le monde, aime un homme

Le tabagisme affecte également indirectement ceux qui vous entourent, ce qui pourrait être la motivation dont vous avez besoin. Si vous améliorez votre santé et la santé de ceux qui vous entourent, mais cela ne suffit peut-être pas pour arrêter de fumer. Vous pourriez examiner l’impact financier de cette habitude sur votre vie. Considérez combien vous dépensez quotidiennement en cigarettes, mensuellement ou annuellement et pensez à toutes les autres choses que vous pourriez faire avec cet argent si vous n’aviez plus l’habitude de fumer.

Trouver le sens profond

Si vos finances sont serrées, vous pouvez utiliser cette raison comme une excellente cause pour arrêter de fumer. Si l’argent n’est pas un problème pour vous, vous voudrez peut-être regarder le temps que vous dépensez à fumer comme moteur. En tant que fumeur actif, vous peut dépenser plus de 1000 heures chaque année pour fumer. Cela représente plus de 40 jours par an à fumer. Pensez à ce que vous pourriez faire en 40 jours et trouver la motivation pour arrêter. C’est beaucoup de temps que vous pourriez dépenser pour autre chose de plus productif. Enfin, regardez les problèmes de santé que vous pourriez finir par résoudre avec si vous continuez à fumer. Non seulement les chances de succomber du cancer du poumon, mais d’autres liés à la cigarette les maladies font partie des tueurs les mieux classés au monde.

Étape # 4 – Changer d’environnement et tenir ses résolutions

Où vous vivez et avec qui vous interagissez régulièrement détermine si vous pouvez ou non modifier votre comportement. Plus les gens se dirigent vers des cliniques de rétablissement de la toxicomanie pour les aider à faire face à leurs dépendances. Malheureusement, après le traitement, ils reviennent souvent d’où ils viennent. Ils commencent à traîner avec les mêmes personnes. Celles qui faisaient partie de leur vie avant de recevoir de l’aide. Au début, ils pourraient être en mesure de résister à l’habitude et peuvent même mettre en garde ceux qui les entourent au sujet de l’habitude. Malheureusement, plus ils interagissent avec ces gens, plus ils deviennent  aveugles à la question.

Avec suffisamment de temps, ils abandonnent et reprennent leurs vieilles habitudes. Si vous voulez surmonter votre mauvaise habitude, vous devez changer votre environnement et prendre vos distances avec les gens qui ont tendance à influencer vos choix. La partie la plus difficile de cette étape est que vous pourriez être contraint de changer vos amis et votre horaire.

Ressources

Organisation de la mémoire

Rompre les mauvaises habitudes