Confiance en soi : 4 étapes incontournables

Confiance en soi : 4 étapes incontournables

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Confiance en soi par le corps

Trouver l’équilibre dans le corps en travaillant l’alignement des 3 cerveaux : le coeur, le cerveau et le ventre

1 / Sommeil et confiance en soi : quel équilibre ?

C’est la base de notre régénération cellulaire, nous devons impérativement lui accorder notre extrême attention si on veut garder notre énergie et donc notre confiance. Toute insomnie, réveils multiples, sommeil apnéique doivent être pris en considération pour trouver des solutions durables thérapeutiques ou non. Les médicaments ne doivent toujours être qu’une solution temporaire pour ne pas en devenir dépendant, ne pas en augmenter les doses, etc… Sinon ils vont finir par masquer le problème initial pour finalement le renforcer.

Il est tout simplement fondamental de respecter plusieurs règles de base pour dormir mieux : avoir des horaires réguliers, éviter les écrans avant de dormir, alléger son alimentation le soir et ne pas grignoter de sucreries source d’excitation du métabolisme, ne pas faire de sport ou d’activité physique à part bien sûr l’activité sexuelle pour ses bienfaits antistress.

Limiter au maximum le café la cigarette et l’alcool. Privlégier les exercices de respiration, de relaxation, de médiation. La lecture permet également d’évacuer le bavardage mental qui occupe le cerveau et empêche de dormir. Il faut en fait tout faire pour se mettre en condition et se donner les moyens de réussir nos nuits en respectant véritablement toutes ces règles de base. Vous pouvez également utiliser des plantes, des huiles essentielles, des médecines douces qui vont concourir à vous apaiser.

2 La sieste

C’est également un excellent moyen de se régénérer au travail si elle est tolérée. Si elle ne l’est pas rien ne nous empêche d’aborder le sujet avec le manager et/ou les Ressources Humanes. En cas de refus surtout ne pas en faire une affaire personnelle.

légume

 

3 L’alimentation

Sus au café, à la cigarette, aux aliments transformés, acides comme je l’ai déjà écrit. Vive les légumes et les jus, vive les fruits, les salades, les oléagineux. Surtout éviter les viandes rouges avant de dormir, les graisses, les aliments qui excitent le métabolisme et nous empêchent d’avoir un sommeil profond. Comme je le disais le sommeil est aussi une question de confiance en soi

4. Activité physique

Avoir une activté physique d’une vingtaine de minutes quotidiennes.Une pratique sportive hors performance, faîte avec du plaisir et de la joie pour un sentiment d’accomplissement et une profonde détente à l’issue. C’est important de mesurer chaque avancée, chaque pas effectué.

Merci à 23am.com

Confiance en soi par le sens

Des actions simples et peu onéreuses !

Retrouver du sens à tout ce que nous faisons : vivre le moment présent, oser prendre des décisions et poser des questions, s’intéresser à des choses nouvelles, rejouer de son instrument préféré, faire de la cuisine, du jardinage, aller se promener en forêt, ouvrir un groupe de discussion, intégrer une association, offrir du temps bénévolement…

Suivre des formations en développement personnel, aller à des conférences, des colloques, s’intéresser, s’émerveiller, faire des choses que l’on a toujours rêvé de faire et que l’on repousse perpétuellement. Bref, se donner du vrai plaisir au-dela du sport à la télé, des discussions pas toujours très constructives.

cerveau

Confiance en soi par le mental

Organisation et actions

Adopter une vraie gestion du temps et des priorités au quotidien pour diminuer le niveau de stress. Fuir l’infobésité. Connaître et pratiquer la matrice d’Eisenhower

confiance et priorités

Pourquoi gérer ses priorités ? – Performance individuelle & bien-être au travail : tendre vers l’ équilibre !

Les délais courts, la pression continue, les voleurs de temps, l’infobésité, sont trop souvent générateur de malentendus et d’erreurs qui nous déstabilisent et nous faire notre niveau de confiance. Comprendre le problème de “timing” afin d’agir de manière à développer une communication adaptée, claire et précise 

Savoir dire non lorsque les objectifs ne sont pas du tout tenables ni smart. Ne pas se laisser envahir par les voleurs de temps, savoir quelles sont les priorités, qu’est ce que la vraie urgence. Bref où je dois mettre mon énergie pour ne pas me disperser et m’épuiser.

La communication non-verbale

Travailler sur son image de soi, sa communication, ses attitudes et ses comportements. Comment je peux être mieux avec moi-même pour être mieux avec les autres. Développer son affirmation permet de développer sa confiance et d’augmenter son niveau d’estime de soi. Renforcer sa qualité relationnelle et ses modes de fonctionnement avec autrui. Développer l’empathie, au travail et à la maison, comprendre les difficultés de chacun, rétablir le contact avec des personnes qu’on ne voit plus ou qui pourraient être plus intéressantes que ce que l’on croyait il y a un an ou plus…

Accepter ses erreurs ou ses échecs et se féliciter des pas effectués chaque jour. Ne plus se couper de ses émotions et les laisser sortir pour mieux les comprendre et les transformer grâce à différentes techniques.

La gestion des émotions

Prendre conscience des moments où je réagis intensément, noter les situations et dans quel type d’environnement cela se produit. Apprendre à accueillir ce qui se passe sans se juger soi et sans juger l’autre. Comprendre le rôle de l’émotion créée et la transformer en énergie positive.

leadership

Guide de l’affirmation : acquérir les techniques de gestion des émotions – Performance individuelle & bien-être au travail : tendre vers l’ équilibre !

J’ai souhaité aborder autrement l’affirmation de soi à travers ces quelques lignes. De très nombreux sites ou blogs parlent très bien de ce sujet par les trainings en communication, en travaillant les prises de parole en public, par le vidéo training, par le théâtre. J’ai préféré m’intéresser aux causes qu’aux moyens de les traîter.

La confiance en soi, c’est se connecter à sa vulnérabilité, c’est réussir à s’ouvrir à nouveau, oser dire oui pour ne plus se couper des opportunités et oser dire non quand on sait que c’est toxique, négatif, dangereux. Ecouter notre corps qui nous le dit par ses ressentis.

 

La confiance en soi par le coeur

Article des échos sur la puissance de l’intuition 

http://m.lesechos.fr/redirect_article.php?id=0211226229762&fw=1#xtor=CS1-2

S’offrir du temps pour accorder à notre coeur toute son importance et sa puissance.

Le coeur n’est pas seulement une pompe et n’a pas qu’un rôle “mécanique”. C’est un organe qui a sa propre intelligence puisqu’on sait maintenant qu’il dispose d’un réseau neuronal propre. Il génère une énergie électrique énorme. Des pratiques quotidiennes de cohérence cardiaque permettent de calmer les fréquences cérébrales au quotidien. En cas de stress, cela limite l’impact des émotions, de mieux les ressentir et de les comprendre. Grâce à l’institut Heartmath aux Etats-Unis nous savons que nous communiquons également avec le coeur par la compassion. L communication non-violente et l’empathie permettent à leurs pratiquants de traiter des situations de violence extrême. Pourquoi ne pourrions pas passez d’une communication de “corps à corps”, ou de “tête à tête”, à une communication “coeur à coeur” ?

Mettons nos coeurs en avant, parlons à coeur ouvert, prenons juste les choses à coeur, sans excès !

 

 

Gardez votre niveau de confiance en situation de stress par la pratique de la cohérence cardiaque. Inspirez 5 secondes en suivant le point avec les yeux, expirez 5 secondes lorsque le point redescend faîtes l’exercice jusqu’à la fin pour profiter de ses bénéfices soit seulement 5 minutes !

Vous allez reconnecter les ondes cérébrales au coeur, vous allez également apaiser le système nerveux en accordant ses deux composantes. Nous mettons alors de l’harmonie entre le système sympathique (sert à l’action, produit le cortisol, les hormones liées à l’action) et le système para-sympathique (fabrique la sérotonine et la DHEA hormone de la jeunesse gère le stress, nous régénère en ralentissant le métabolisme. La cohérence cardiaque va permettre de remettre tout ces systèmes à l’équilibre. A moyen et long terme la production de ces hormones permet de ne plus être envahi trop fortement par nos émotions négatives et de modifier nos attitudes.

Les résultats de la pratique de la cohérence cardiaque

Exemple concret des bénéfices : l’institut Heartmath à mis en place une expérience auprès de jeunes de la ville de Los Angeles qui étaient des petits délinquants récidivistes à 85 %.La ville a accepté de faire suivre à ces jeunes un programme de cohérence cardiaque d’une heure par jour pendant 6 semaines au prétexte qu’ils devaient essayer un nouveau logiciel.

Résultat seulement 12% de récidive un mois après la fin du programme.

Aux Etat-Unis 4 compagnies de mutuelle obligent les personnes qui ont subi un infarctus à faire du training de cohérence cardiaque pour diminuer au maximum les risques de rechute.

Merci de votre visite sur ce blog !

Merci à vous de laisser vos commentaires, j’aime, partages si cet article vous a plu.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 75
    Partages

Testez par vous-mêmes  une solution totalement gratuite pour vous approprier votre propre bien-être à l'aide des 7 étapes de mon e-book