L’automne est bien là. Ses vents humides et ses gouttes froides, ses couleurs de feuilles chamarrées et ses jours qui raccourcissent. Les nez commencent à couler et les gorges piquent, les infections de la gorge et de la sphère ORL commencent à oeuvrer…

Les symptômes les plus fréquents directement liés au méridien des poumons : les difficultés propres aux voies respiratoires, au nez qui coule, à la gorge qui est irritée, à la voie cassée… Heureusement, vous qui êtes tous inscrits sur le blog, vous saurez quelles sont les solutions simples à utiliser pour traiter les symptômes dès leurs premières manifestations. L’idée est de prévenir le plus tôt possible vous éviter d’avoir à recourir aux médicaments. Ecoutez votre corps et ses messages.

Ce que vous allez pourvoir faire grâce à cet article, c’est d’utiliser des recettes relatives aux problématiques nommées ci-dessus. Vous aurez à disperser certains points d’acupuncture (en effectuant des pressions sur le point et en faisant un mouvement circulaire à l’inverse des aiguilles d’une montre), d’autres à tonifier (en effectuant des pressions sur le point et en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre). Et différents points que vous aurez à solliciter pour traiter les difficultés respiratoires dont j’ai parlé ci-dessus. Vous verrez en particulier comment supprimer des maux de gorge, prévenir une laryngite.

Vous saurez aussi stopper une toux ou éviter la grippe, et vous découvrirez même comment faire pour faire avorter une crise d’asthme.

Donc, sans plus attendre, parlons de cet organe phare à l’automne qui nourrit d’oxygène notre corps, nos cellules, notre sang et anime notre coeur pour qu’il batte paisiblement.

 

POUMONS Poumons en Médecine Chinoise ⎪ l'organe à chouchouter en Automne

Les poumons organe Yin en médecine traditionnelle chinoise

Poumons et gros intestin sont le couple d’organes de l’automne en médecine traditionnelle chinoise. Yin pour le premier et Yang pour le second. L’automne est la saison du retour à soi et, c’est le temps de vous poser, de prendre du recul et d’accueillir cette période d’apaisement et de repos après le feu de l’été. Faîtes comme la nature. Lâchez vos feuilles mortes, les choses qui ne vous servent plus. Retournez en vous et passez au mode “pause”.

Si vous êtes comme la plupart des personnes qui s’intéressent à leur bien-être, vous vous êtes probablement demandés pourquoi les médecines orientales et plus spécialement la médecine chinoise avait le vent en poupe ? Peut-être vous êtes-vous vous même demandé si elle était efficace, si elle n’était pas un peu trop à la mode, que cela était exagéré, etc… etc… Changer notre vision des choses est souvent difficile surtout lorsqu’on vous a expliqué la “messe” depuis tant d’années.

 

Le rôle des poumons

Laisser pénétrer l’oxygène dans le sang et permettre l’évacuation de l’acide carbonique. L’oxygène est indispensable aux processus chimiques cellulaires qui engendrent la vie. Mais ces processus produisent du gaz carbonique qu’il faut évacuer le plus rapidement possible.Ces allers-retour s’effectuent par les alvéoles pulmonaires grâce à une différence de pression entre l’intérieur et l’extérieur tout autant que des différences de potentiel électro-ionique.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Coeur organe de l'été, 2ème partie : santé du coeur

 

Le lien avec le coeur

Rythme cardiaque et rythme respiratoire s’influencent conjointement. Il est possible de ralentir les pulsations cardiaques en ralentissant sa respiration. C’est la raison pour laquelle certains points du méridien des poumons agissent sur les artères et la tension.

 

Les principes de la médecine traditionnelle chinoise

La vérité c’est que cette médecine bien qu’elle soit ancestrale soulève beaucoup de questions car les approches occidentales et orientales ont des approches différentes. En Chine, les médecins sont payés par leur patients pour faire de la prévention. De ce fait, lorsque les gens sont malades, ils ne payent pas la visite chez le médecin car cela veut dire que le travail de prévention n’a pas été concluant.

L’autre grosse différence, c’est le fait que la médecine chinoise repose avant tout sur l’omniprésence de l’énergie alors que la médecine occidentale réfute son existence.

En médecine chinoise, il existe des méridiens qui font circuler l’énergie spécifique pour chaque organe. Ces “autoroutes” de l’énergie la distribue. Et tout blocage de cette énergie est considérée à l’origine de toute maladie.  Je vous en parle parce que j’utilise le Shiatsu et l’acupuncture depuis plusieurs années. Cela est très efficace . C’est cela qui m’a donné envie de m’intéresser à cette approche pour mon quotidien .

En médecine chinoise, ce sont les émotions non exprimées et non évacuées qui bloquent la circulation de l’énergie.

automne Poumons en Médecine Chinoise ⎪ l'organe à chouchouter en Automne

La connexion de la médecine chinoise à la nature

 

Et ce que j’ai découvert c’est que cette médecine est en corrélation avec les saisons et la nature. Cela est aussi relié à l’importance de s’alimenter par une alimentation saisonnière simple et juste pour les besoins du corps. C’est bon tant pour le côté écologique que pour notre équilibre énergétique. S’alimenter selon les saisons permet d’apporter au corps les nutriments adéquats dont il a besoin tout au long de l’année. Cette médecine est plus proche de nous car connectée à la nature qui est normalement aussi proche de nous. Ainsi, nous pouvons utiliser les connaissances de cette médecine à travers les principes de l’acupuncture par la digipuncture (ou acupressure).

En utilisant différentes recettes ou techniques relatives à des problématiques relatives à chaque saison nous pouvons faire de la prévention ou traiter les problématiques spécifiques des saisons en cours. En automne l’énergie présente favorise les soucis relatifs au couple poumons / intestins.

Si cela vous surprend alors vous serez encore plus surpris de découvrir qu’à un excès d’énergie dans les poumons correspond des gênes au niveau :

  • toux et éternuements,
  • sécheresse et irritation de la gorge,
  • sécheresse du nez,
  • du conformisme outrancier.

 

Et qu’à un manque d’énergie dans le méridien des poumons correspond des

  • maux de gorge,
  • un teint pâle,
  • l’hypotension,
  • la voix faible,
  • la mélancolie.

 

Regardez la suite pour en savoir plus sur les recettes à pratiquer pour le manque ou l’excès d’énergie dans les poumons.

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Instant présent en tant qu'état : 5ème chapître

Les caractéristiques du méridien des poumons

La planète de l’automne : Vénus

L’organe : le poumon (Yang) couplé au Gros Intestin (Yin)

Organes des sens : nez et tissus ; peau

Emotions : tristesse ou sérénité

Matière : le métal

Elément : eau

Attitudes : rancune ou lâcher-prise

Couleur énergétique : pour le poumon c’est le rouge et pour le gros intestin l’or

Les pathologies possibles : asthme, rhume, mal de gorge, bronchite, diarrhée, constipation, nez, gencives, dents.

 

La symbolique des poumons en MTC

En médecine traditionnelle chinoise le poumon est le canal énergétique qui s’incarne dans le corps embryonnaire. Il est nommé Yin car il est proche du monde céleste et vibre au diapason de l’unité cosmique.  L’énergie du poumon favorise le centrage. A la naissance, avec la première aspiration d’air les poumons s’activent. Le sens lié au poumon est le nez, soit le sens olfactif “avoir du nez”, “je le sens “.

Un problème aux poumons est un problème d’existence, de manque d’estime de soi. Un refus de vivre ses aspirations profondes. Une forme de peur à faire face à la vie. La respiration par les poumons favorise l’oxygénation du sang, une fonction vitale qui permet aussi d’aérer les cellules. Bien respirer par les poumons, c’est prendre conscience que l’on existe. Inspirer la vie, l’amour, transmuter et rendre à l’univers ces sentiments négatifs qui empêchent d’être soi-m’aime.

L’automne est une saison pour respirer à pleins poumons, lâcher-prise sur ce qui n’est plus nécessaire. La couleur énergie du poumon, le rouge c’est la base, la force de vie. La respiration est le chi ou le prana qui permet de passer d’un état déconnecté de tristesse, de noir, à un état connecté lumineux.

La question rattachée au poumon : qu’est ce que je vaux ?

Le poumon est dans l’élément métal qui correspond aux méridiens correspondants aux poumons et au gros intestin. Cet élément se rapporte à l’ouest, là où le soleil se couche, un peu comme s’il se couchait avec tout ce qu’il a donné pendant l’été.

p_p.ht15 Poumons en Médecine Chinoise ⎪ l'organe à chouchouter en Automne

 

Le trajet du méridien des poumons

Quels points à solliciter s’il y a des douleurs sur le MP des Poumons ? ⇒ Tonifier le point Ting des 2 côtés : 11 P+

Tonifier le point de Tonification du côté de la douleur : 9 P+

Disperser les points autour de la douleur :

Tonifier le points de rencontre sur les 2 côtés : 22 VB+

9-10-7-8-9-P Poumons en Médecine Chinoise ⎪ l'organe à chouchouter en Automne

11P-1-1 Poumons en Médecine Chinoise ⎪ l'organe à chouchouter en Automne

Comment se manifeste l’excès énergétique dans le MP Poumons ?

  • Toux
  • Eternuements
  • Sécheresse des muqueuses du nez et irritation de la gorge
  • Conformisme outrancier

 

ternuement Poumons en Médecine Chinoise ⎪ l'organe à chouchouter en Automne

Il est nécessaire de disperser l’énergie en excès à l’aide de ces points

  • En automne 5P –
  • Hiver : 1 P-
  • Printemps : 10 P-
  • Eté : 9P –
  • Fin d’été : 8P-

 

Comment se manifeste le manque d’énergie dans le méridien MP Poumons ?

  • Maux de gorge fréquents
  • Teint pâle
  • Hypotension
  • Voix faible
  • Mélancolie

 

Il est nécessaire de tonifier ces points en cas de manque d’énergie du MP Poumons

  • Automne : 9P +
  • Hiver : 8 P +
  • Printemps : 5P +
  • Eté : 11 P +
  • Fin d’été : 10P +

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Evénement inter-blogueurs : carnaval d'article

Les points les plus importants du MP Poumons

1P : En cas de froid pour éviter la grippe

2P : En cas de froid pour éviter la grippe (+) ; Toux avec inflammation des poumons (-)

5P : Eternuements (-) ; Douleurs au coude (-)

7P : Pour faire avorter une crise d’asthme (-) ; Pour stopper une toux (-) ; Pour calmer une brûlure (-)

8P : Douleur à la main (-) ; Laryngite (-) ; Nez sec (-)

9P : Point starter du sommeil ; Action favorable sur les artères ; pour redonner du tonus en cas d’hypotension (+)

10P : Douleur au pouce (-) ; Aphonie par irritation de la gorge (-) ; Intoxication alcoolique (-)

11P : En toute saison peut agir  sur le mal de gorge (+). Très efficace chez les enfants

motions Poumons en Médecine Chinoise ⎪ l'organe à chouchouter en Automne

Les états émotionnels

Les états émotionnels sont influencés par l’énergie de l’automne. Elle même est connectée à une période de transition entre la fin d’une saison Yang et l’entrée dans un cycle Yin. C’est à cette période que les feuilles qui habillent les arbres se parent de leurs plus belles couleurs. Celles qui parlent de romantisme, de mélancolie, voire d’une tendance à la tristesse. L’enjeu se situe donc à équilibrer l’énergie de ces deux organes pour limiter au mieux les émotions corrélées de tristesse et les états dépressifs.

Vous venez d’apprendre comment préparer l’entrée dans l’automne grâce aux points que je vous ai proposé d’utiliser si vous avez les symptômes cités. Et cela
signifie que vous pouvez dès maintenant limiter la consommation de médicaments qui en général vous soignent d’un côté et vous crée d’autres symptômes de l’autre quand ils ne soignent pas réellement mais qu’ils cachent juste la douleur…

Maintenant, vous savez comment limiter l’impact des états émotionnels liés à la saison de l’automne.

Et vous savez aussi comment :

  • vous occuper de la toux de votre enfant ou la vôtre,
  • quels sont les liens qui existent avec le coeur, l’importance de la respiration et de l’évacuation du gaz carbonique
  • prévoir certaines problématiques avant qu’elles ne surviennent : tristesse, mélancolie, rancune propre à cette saison
  • vous avez même découvert que la médecine chinoise est avant tout préventive et que ça vaut donc la peine de s’y intéresser avec cet article !

 

Articles et lectures complémentaires sur les poumons 

 

Bibliographie

Maciocia Giovanni. La pratique de la médecine chinoise, Éditions Satas, Belgique, 1999.

Maciocia Giovanni. Les principes fondamentaux de la médecine chinoise, Éditions Satas, Belgique, 1992.

L’énergie qui guérit : Jacques Staehle, Editions Dangles 2012

Sionneau Philippe. Comprendre et traiter la dépression mentale en médecine chinoise, Guy Trédaniel, France, 1999.

Sionneau Philippe. Troubles psychiques en médecine chinoise, Guy Trédaniel, France, 1996.

%d blogueurs aiment cette page :