Bien-être & énergie 3/5 : médecine traditionnelle chinoise (MTC)

Bien-être & énergie 3/5 : médecine traditionnelle chinoise (MTC)

Pour ce troisième article relatif au bien-être et à l’énergie, je vais traiter de la médecine traditionnelle chinoise (MTC) que j’ai abordée dans mon guide de l’énergie vitale.

Rappel des deux précédents chapitres !

Energie & bien-être 1/5 : la mission de vie

Energie & bien-être (2/5) : la confiance en soi

Pourquoi m’intéresser à la médecine traditionnelle chinoise ?

Parce qu’elle est physique et énergétique et étroitement corrélée aux rythmes de l’univers et des saisons

En ce premier jour de printemps l’énergie des saisons et du cosmos est plus que jamais d’actualité !

Bien que nous ne connaissions pas ce que veut dire le mot énergie, c’est un principe physique qui régit nos vies. En effet, le rôle de l’énergie dans nos vies est fondamental. Elle compose le tout à 96 %. La matière quant à elle ne constitue que 4 % de l’univers. La saison du printemps pour la médecine traditionnelle chinoise est la saison de la renaissance, du renouveau. C’est la saison où la sève circule dans les branches et fait pousser les branches, les bourgeons et les feuilles et aussi des fleurs. C’est la saison de la croissance par excellence. Le vert et le bleu domine notre environnement, les couleurs de la vésicule biliaire et du Foie. C’est la saison de l’élément bois pour la médecine chinoise.

 

L’énergie et les chakras : mythe ou réalité ?

L’énergie est le fondement de la médecine chinoise

En effet, la médecine traditionnelle chinoise repose sur un principe simple. Nous ne sommes pas uniquement un corps physique mais aussi un corps énergétique. A partir de ce postulat son approche détermine les moyens que nous avons en nous pour faire circuler cette énergie dans tout notre corps : les méridiens. Lorsque l’énergie ne circule pas, à l’image de l’eau de la mer morte, c’est qu’elle est bloquée à certains endroits. La conséquence du blocage de cette énergie provoque des tensions, des maux, des douleurs au début – parce que notre corps devient alors un messager. Si nous ne l’écoutons pas, nous finissons par créer nos propres maladies.

Ces blocages proviennent systématiquement d’émotions ou de chocs psychologiques non-exprimés que nous vivons la plupart du temps inconsciemment au quotidien. Selon la médecine traditionnelle chinoise, plus les émotions sont fortes et refoulées plus elles comportent de risques d’entraîner des blocages puissants puis des maladies.

Ce qui ne s’exprime pas s’imprime dans le corps. Matière = Energie = Mouvement

Tout est énergie

La médecine traditionnelle chinoise montre depuis des millénaires qu’il existe dans notre corps 7 points vitaux (plus un certain nombre d’autres) par lesquels l’énergie circule en créant le parfait équilibre corps/esprit. Ces points sont en connexion directe avec l’énergie de l’univers tout entier. Les scientifiques sont précis, clairs et tous d’accord : la matière n’existe que conditionnée à l’énergie qui la compose. En fait la matière n’est qu’un condensé d’énergie. On sait aujourd’hui que l’univers et/ou le corps humain sont composés à peur près de  96% d’énergie en mouvement  et seulement à + ou – 4 % d’énergie condensée (fréquence vibratoire basse) ou de matière.

Les atomes omniprésents

A l’intérieur des atomes, les particules virevoltent à plusieurs kilomètres/seconde autour du noyau. Le son et/ou la lumière, sont un excellent exemple de mouvement. Ils voyagent tout deux depuis toujours dans l’univers. Au début était le verbe. Et le son. De l’infiniment petit à l’infiniment grand, tout bouillonne, circule, agit et interagit. Nos cellules, nos organes, nous-mêmes, les planètes, les galaxies…

Au printemps, cette belle saison qui démarre maintenant, c’est le 3ème chakra (Manipura chakra) ou plexus solaire qui est sollicité.

Il est situé sur le Hara: sur et autour du nombril et dans les 3 cm autour. Cinq éléments sont à la base de la médecine chinoise.

  • La terre qui est impactée par le cycle des 4 saisons correspondants aux 4 autres éléments.
  • Le feu
  • L’eau
  • Le métal
  • Le bois

Ce schéma montre comment s’effectuent les interactions qui se produisent entre les saisons et les organes. Nous verrons que nous pouvons agir sur les points d’acupuncture en densifiant ou en dispersant l’énergie qui les traverse. Les abréviations traite des organes mais aussi des méridiens qui leurs sont rattachés. C’est dans l’élément Bois que se situent les yeux, les muscles et les ongles. Pour la médecine chinoise, le foie fleurit dans les yeux. Il y a donc des points à solliciter sur les méridiens dont j’ai parlé ci-dessus.

médecine traditionnelle chinoise

Quand l’énergie est en harmonie

Au printemps, c’est le vert de la nature et le bleu du ciel qui sont les couleurs dominantes grâce au vent qui chasse les nuages. Toutefois, chacun n’est pas conscient des influence des couleurs dans sa vie. C’est pourquoi les personnes qui apprécient le bleu ont besoin de l’énergie dégagée par cette couleur pour favoriser leur foie. Celle qui refuse le vert pourraient bien avoir un excès d’énergie yang au niveau de la vésicule biliaire. Ces deux organes sont ceux du printemps.  Au niveau psychique, le bois est l’énergie du combat.

Quand l’énergie est harmonieuse au niveau de la vésicule biliaire, l’individu aura toute la puissance pour transformer les épreuves de sa vie telle que la paresse, le stress ou encore pour lutter contre les microbes.

Lorsqu’elle est pénurie ou en excès

Dans la situation de manque d’énergie, la personne sera peu combative et peu audacieuse. En excès, le sujet sera colérique, vindicatif, susceptible et pourra prendre des décisions lourdes de conséquences. Dans ces deux cas, les personnes auront du mal à faire face aux situations et aux possibles agressions de la vie. Elles se feront de la bile. Les méridiens du Foie et de la Vésicule Biliaire seront donc les intermédiaires sur lesquels agir en cas d’angoisse, de timidité ou d’impulsivité.

énergie

Quelques grandes dates sur les découvertes liées à l’énergie

Dès 1900, Max Planck établit que les électrons agissent comme des oscillateurs électroniques. Ils sont capables d’osciller autour d’un point d’équilibre appartenant à un rayon de lumière ambiante.

En 1905, la théorie des quantas d’Einstein repose sur la libération des électrons de la matière. Cette libération s’effectue par une force attractive provenant de l’énergie des grains de lumière appelés photons.

Au fil du temps, les recherches et les scientifiques montrent que les atomes communiquent entre eux. En effet, cela est rendu possible par des  ondes de lumière qui génèrent des vibrations au niveau des oscillations à l’intérieur des atomes.

En 1977, le Prix Nobel de Chimie montre que chaque apport d’énergie procure des informations et engendre des structures et des rythmes. Tout bouge et vit. C’est tout l’intérêt des échanges électromagnétiques dans les cellules.

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Pervers narcissiques et résolution de conflits

Des découvertes plus récentes

Puis, un peu plus tard, le physicien Fritz Albert Poo montre que la communication qui s’effectue dans les cellules s’effectue par l’intermédiaires de champs cohérents d’ondes électromagnétiques.

Aujourd’hui le mathématicien Nassim Haramein élabore la théorie de l’univers connecté, de la masse holographique et la source de la conscience.

cellule

La cellule émettrice et réceptrice d’ondes

Tous les biologistes connaissent l’existence de l’émission d’une double couche électrique provenant des cellules. C’est pourquoi ce système maintient l’épaisseur de la membrane de la cellule. Le même phénomène existe dans le cerveau et on peut l’enregistrer à l’aide d’un encéphalogramme

Comment réagissent les cellules ?

En temps normal, ces cellules, émettent un courant photonique constant. En cas d’agression par des virus ce courant change totalement. Bien que nous n’en soyons pas conscients, il adopte des phases d’exaltation et de silence successifs avant de disparaître à la mort de la cellule. Nos cellules produisent plus de 2 millions de réactions physico-chimiques à la minute. Le but est de créer des phénomènes de résonance. C’est un phénomène permettant de produire des champs électro-magnétiques dans chacune d’entre elles (découverte du Professeur V. Hunt de l’Université de Los Angeles. Ces découvertes ont montré que les fréquences de ces ondes présentes dans le corps différaient de 1 à 1500 Hz. Ce qui est génial, c’est qu’il a mis en lumière que certaines zones ne bénéficiaient pas de la même quantité d’énergie. Ces zones sont les chakras dont parlent les textes hindous millénaires relatifs au yoga.

L’importance de l’expérience

Malgré tout le bruit ambiant, ce qui est intéressant c’est de savoir qu’il y a des milliers d’années étaient pratiqués en Chine l’acupuncture et en Inde le yoga. Ces deux disciplines très évoluées avaient pour but de maîtriser l’énergie en équilibrant l’énergie vitale : le Qi ou Chi.

Bien que ce soit parfois difficile à comprendre, il est important que vous interveniez sur ce blog. En effet, vos interactions me permettent de savoir sur quoi je peux m’améliorer

  •  
    285
    Partages
  • 285
  •  
  •  

2 thoughts on “Bien-être & énergie 3/5 : médecine traditionnelle chinoise (MTC)

J'apprécie vos commentaires !

​Mon e-book les 7 secrets du bien-être

en téléchargement ​gratuit pour vous !

%d blogueurs aiment cette page :