Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même

Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même

Je publie à travers ce PODCAST un résumé de l’ouvrage de Lise Bourbeau : “Les cinq blessures qui nous empêchent d’être nous-mêmes”. Les 5 blessures dont ce livre parle nous oblige à créer 5 masques qui nous sont totalement inconscients.

Cliquez sur play pour l’écouter ou faîtes un clic droit pour le recevoir directement sur votre appareil

Si vous avez tellement apprécié mon podcast et que vous souhaitez acquérir le livre, vous pouvez en cliquant ici ou sur l’image ci-dessous. Cela me permet de percevoir une commission et ainsi de faire vivre ce site, l’hébergement et les frais. D’avance merci de votre intérêt, de votre compréhension et de votre confiance.

Les 5 blessures qui empêchent d'être soi même
“Les cinq blessures qui empêchent d’être soi-même” de Lise Bourbeau

Transcription texte

En fait pour moi ce livre est un de ceux qui m’a le plus plu. C’est celui pour lequel j’ai beaucoup de tendresse et d’affection car c’est un bouquin qui nous parle de nous. Il m’a vraiment parlé à moi et à d’autres personnes que je connais pour qui ce livre est tout a fait explicite. Cela m’a aidé à comprendre les personnes qui sont autour de moi et qui ont des attitudes, des comportements, des habitudes diverses. Et même au niveau du corps des expressions qui sont incarnées, cela m’a permis de comprendre leur façon d’être, de se comporter, la raison de leur corpulence etc… Le corps parle de qui ils sont par les blessures qui les empêchent d’être eux-mêmes, car le corps engramme toutes nos émotions, blessures, événements, expériences, qui façonnent notre vie. Et pour chacune des blessures on a une typologie assez édifiante des personnages qui correspondent a leurs blessures. Je ne sais pas si vous avez déjà entendu parler de ce livre, et pour ma part, je l’ai lu il y a trois quatre ans, et je l’ai également relu il y a peu. Il m’a vraiment inspiré, car il a résonné en moi et m’a de suite parlé. Bon, ce n’est pas le cas de tout le monde, (puisque c’est est un ressenti personnel). Il y a des personnes qui n’ont pas été marqué comme j’ai pu l’être et tant mieux ! Parce que tout les livres qui nous aident à nous comprendre et à nous développer, quelques soit le livre dont il s’agit : c’est super. Je parle de celui-ci puisqu’il fait partie, de ceux que je préfère. Pour revenir sur les 5 blessures (je ne suis pas sur de l’ordre par rapport au livre, mais ce n’est pas grave)

La première blessure, est la blessure de l’abandon

On vit cette blessure très jeune dans les premières années de nos vies. L’abandon est une blessure qui (comme toutes les autres blessures) n’a pas besoin d’être vécue, pour être incarnée. C’est a dire, que l’on peut avoir  es blessures, juste en les ayant ressenties et pas forcément vécues. Par exemple : Nous n’avons pas, été forcément été réellement abandonné au bord de la route, mais on peut avoir malgré tout ressenti le sentiment d’abandon. Et ça c’est fondamental, car tout le monde n’a pas été abandonné au sens propre, et heureusement, mais quand on a ressenti l’abandon cela reste quand même marqué dans nos vies. Donc pour l’abandon, comme pour chacune des blessures, on va développer un masque et une personnalité pour compenser cette blessure et ainsi ne pas montrer cette fragilité que l’on vit, derrière ce masque. Et pour chaque blessure correspond un masque, pour la personne qui a été abandonnée, c’est celui du dépendant. C’est à dire, quelqu’un qui va avoir une tendance plus ou moins marquée selon l’intensité de la blessure à se positionnes en dépendant. Cette personne va constamment avoir besoin de chercher a être aimée, reconnue (même si cela se retrouve dans toutes les blessures). Elle se mettra dans des situations d’infériorité ou de domination. Ce qui est incroyable et qui touche toutes les blessures et les masques correspondants, c’est le problème de l’incontinent, car cet inconscient va perpétuellement reproduire la situation initiale parce qu’il l’interprète comme quelques choses de rassurant (situation connue pour le cerveau = sécurité). Cela va donc forcément créer des décalage dans nos relations, que ce soit amoureuses ou personnelles, dans nos relations en général tout simplement, parce que on va être en demande perpétuelle et que pour les personnes qui sont en face de nous et qui ne savent pas tout ça, cela va susciter des réactions. Ces excès vont leur faire peur, ils vont trouver la personne envahissante. Ca devient souvent très problématique pour ces personnes, puisqu’elle ne connaissent pas cette fameuse blessure et ne peuvent absolument pas connaître la raison de nos attitudes. Et c’est tout le problème de l’intelligence émotionnelle. Car c’est quand on a compris ce genre de choses, qu’on peut voir et comprendre les personnes autour de nous, connaitre les masques et blessures qu’elle ont. On peut alors adopter face à elles une certaine compréhension, une certaine bienveillance, une attitude empathique d’adaptation, et pourquoi pas même de l’amour. Nous commencerons alors à nous intéresser a elles et on va ainsi pouvoir recréer un lien dans l’équilibre et la justesse. Au niveau du physique, la personne ayant cette blessure aura tendance à avoir les épaules tombantes, le dos légèrement courbé, les yeux tombants également.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Présence et illusion mentale : jour 5 chapitre 4

La deuxième blessure : le rejet

Exemple : Un enfant qui n’est pas abandonné, mais qui va vers ses parents pour chercher à être accepté et qui ne l’est pas est rejeté. Il va faire tout faire pour se montrer se faire accepter et être aimé. Cette blessure développe un masque qui correspond à cette blessure. Ce masque, c’est celui du fuyant. A force d’être rejetée, la personne concernée fera tout pour éviter de se sentir à nouveau rejetée, en prenant systématiquement la fuite devant les situations similaires à ce rejet vécu dans l’enfance. Elle aura des problèmes à construire des relations durables et à s’accepter car elle se rejette avant tout elle-même. Cela se manifeste également dès les premières années de vie. Au niveau physique, ce sera une personne plutôt mince voire maigre voir malheureusement anorexique pour se faufiler et fuir le plus facilement possible.

La 3ème blessure : la trahison.

Comme les autres, cette blessure provient également de la très jeune enfance et des parents. Le masque qui lui correspond est celui du contrôlant. Donc c’est la personne qui ne veut pas être trahie, qui va chercher a tout contrôler a tout prix. Elle se mettra alors très en avant, elle voudra s’imposer, elle sera aussi envahissante mais au sens maîtrise des choses, maîtrise des personnes mais aussi des relations. Ce sera une personne qui veut avoir la main sur tout, sur sa vie, sur ses relations, et dans de nombreux autres domaines. Au niveau physique, du côté masculin  seront très larges, carrées. Au niveau féminin, c’est plutôt sur le bas du corps que cela se voit. Les hanches seront également plus larges que la moyenne.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Etre dans la confiance et la puissance : et si on respirait ?

La 4ème blessure : l’humiliation.

La blessure se crée un peu plus tard que les autres mais reste toujours dans l’enfance. Dans ce cas, les parents dénigrent leurs enfants plus ou moins violemment, dans la jalousie, dans le fait de rabaisser volontairement en privé et en public.Le masque qui va avec cette blessure est celui du masochiste. Ce sera quelqu’un qui aura tendance a avoir de l’embonpoint, à être jovial, et donc qui va développer toute une protection autour de lui et en lui.

La 5ème blessure : l’injustice :

Donc la, on a vécu, on a ressentie l’injustice. Sa veut dire qu’on a des gens qui ne sont, pas dans la trahison, parce que ce n’est pas foncièrement la même chose, mais plutôt, on a été entre frères ou entre sœurs; on a ressentis une différence, une préférence,  on se sentait moins écouté, moins mis en valeur, et donc on a trouvé ça profondément injuste. Le masque de la personne qui a vécue, ressentis l’injustice est celui du perfectionnisme. Donc qui va vouloir tout faire au mieux, à la perfection, pour ne pas subir une injustice. C’est typiquement la cliente pour le burnout, puisqu’elle voudra être sur tout les fronts, pourquoi pas récupérer les taches des autres et qui pensant faire tout bien, se fatigue a l’épuisement.

Ce qui est intéressant pour chacune de ces blessures et chacun de ces masques, c’est que tout est totalement inconscient. Par exemple la personne qui a subi l’injustice ne se rendra absolument pas compte qu’elle est stressé qu’elle sera méticuleuse à l’excès pour chaque détails quitte à en oublier les priorités. Donc si on essaye de faire réagir une personne qui par exemple travaille trop, et bien il y a de grandes chances que cette personne ne comprenne le moins du monde le message et donc car son masque c’est juste son mode de fonctionnement en mode “automatique” inconscient. Chaque masque est une sorte de raison d’être, il est porté et à été créé pour se protéger d’une situation de souffrance qu’on a vécue. Le paradoxe incroyable, c’est qu’en agissant ainsi, on recrée ces mêmes situations de souffrance. Imaginons le perfectionniste : il va ressentir l’injustice de façon répétée , donc , dans une situation de travail par exemple, une personne va demander si quelqu’un peut effectuer une tâche, cette personne va se proposer automatiquement car elle est sûre qu’elle peut faire mieux que quiconque et en plus étant persuadée que c’est le meilleure, elle trouvera injuste que la tâche soit confiée à quelqu’un d’autre… Pour la blessure de l’abandon la personne concernée ne va pas comprendre pourquoi une personne s’éloigne d’elle alors qu’elle est toujours en demande d’être rassurée, qu’elle s’accroche à elle en lui prenant son énergie. Le pire c’est qu’elle est certaine que c’est pour le bien de cette personne autant que pour elle-même. C’est ça qui m’a vraiment plu, car ça m’a vraiment parlé. L’autre n’est en fait que notre miroir, à l’aide des croquis physiques qu’il y a dans le livre on se voit vraiment tel que l’on est. Si on est prêt, parce que si on ne l’est pas on rejettera le croquis et le livre qui va avec ! Pour moi le but a été d’aller chercher derrière ce miroir, de comprendre que le miroir n’est pas la pour nous faire mal, mais pour nous faire comprendre que l’on a subi telle ou telle blessure, et ainsi que la magie de notre cerveau a automatiquement créé une panoplie complète de protection pour notre survie à travers le masque correspondant. Mais ce qu’il faut absolument comprendre c’est que ce masque n’est pas nous !!! Et surtout qu’on peut modifier tout ça.  Le travail consiste donc à transformer cette ombre en lumière. Et plus cette blessures et cette ombre sont fortes, plus le potentiel de lumière est grand… A nous de jouer ! Qu’en pensez-vous ?

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Conscience & intelligence émotionnelle

Surtout, laissez vos commentaires sur cet article pour me faire part de ce que vous en avez reçu afin de le rendre le plus utile possible à toutes et à tous.

 


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 137
    Partages

One thought on “Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même

  1. Bonjour
    Je me retrouve dans ces situations de rejet , abandon et injustice ( où l’on me traite de jalouse ) je sais que c’est dans l’inconscient mais cela se répète et je me demande comment casser tout ce mécanisme ! Bien sur je passe par des colères . Enfin voila

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Testez par vous-mêmes  une solution totalement gratuite pour vous approprier votre propre bien-être à l'aide des 7 étapes de mon e-book

%d blogueurs aiment cette page :