Le détachement c’est la liberté d’enlever ses masques

Le détachement c’est la liberté d’enlever ses masques

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Changement d’énergie et détachement suppriment les blessures de séparation (abandon, rejet, trahison, humiliation ou injustice) que nous avons vécues et ouvrent alors le champs des possibles.

coeur

Les conséquences des blessures

Car la blessure engendre avant tout des comportements réducteurs de vie. Elles créent toujours les mêmes relations, les mêmes circonstances, les mêmes rencontres. Un peu comme un moteur bridé, nous ne fonctionnons que sur un cylindre au lieu de 4, de 6, de 8 ou plus !

Le détachement

Se détacher est donc un changement gigantesque ! Quelque soit la blessure, ce changement passe systématiquement par une phase de déclic(s) qui oblige(nt) la personne qui les vit à se remettre en question. C’est souvent un accident, une maladie, un décès, un burnout, bref, un choc imprévu qui génère des effets imposants un profond changement. Parfois il en faut plusieurs. En général ces évènements qui imposent le changement ont été précédés de tout un tas de signes qui devaient inciter la personne à changer. Malgré ces douleurs, ces symptômes inconnus, ces ruptures relationnelles, ces autres accidents ou maladies, rien ne réussit parfois à motiver suffisamment les personnes à entamer le changement qui leur faut dans leur vie.

Et le détachement c’est le changement le plus profond nécessaire. Car se détacher c’est rompre les liens qui nous bloquent dans le passé et nous entravent. Réussir à être dans l’acceptation dans une société où tout doit nous attacher, nous lier, nous enfermer, c’est une réelle transformation personnelle.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Bonnes résolutions : une astuce efficace

Exemple

Avoir vécu ou ressenti la blessure d’abandon conditionne les personnes concernées à une dépendance viscérale. Se détacher de sa propre condition initiale est donc comme je vous le disais plus haut un ENORME changement. Le principal enjeu est d’être conscient de cette dépendance pour changer. Ce n’est pas gagné ! Pourquoi ? Parce que ce mode de fonctionnement dépendant est un pilier sur lequel la personne s’est construite tout au long de sa vie. Se mettre dans des situations de dépendance affective, d’addiction sous toutes les formes est une habitude. Comment modifier ce mode de fonctionnement alors qu’il est le plus souvent totalement inconscient  et qu’il nous a permis de compenser le ressenti de mort que notre cerveau a interprété lorsque notre parent du sexe opposé nous a fait “faux bond” ?  En cherchant à connaître son histoire, en devenant l’explorateur de sa vie et en intégrant le fait que tel ou tel évènement à été à La racine de cette dépendance tout en sachant que cette blessure remonte à la période où nous avions entre 1 et 3 ans.

Passer par le changement pour vivre le détachement c’est se préserver de la souffrance qu’on s’inflige à soi et de celle qu’on fait subir à l’autre. Blessé ou pas, la vie est une énergie qui nous traverse. Pour en être conscient, il est nécessaire avant tout d’être centré sur notre être intérieur. Ne plus subir ce monde qui nous entoure mais réellement en faire partie. Mais comment justement avoir ressenti cet impératif sans en avoir subi la souffrance ? Comment faire pour entamer ce processus alors que toute notre vie ne fonctionne que dans ce schéma ? Comment anticiper ce déclic matérialisé par la maladie ou l’accident ?

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Science ou conscience : quelle intelligence ?

Partager mon expérience

Moi qui rédige cet article, j’ai vécu ce déclic dans la souffrance. D’où mon envie de partager au plus grand nombre cette expérience pour supprimer cette souffrance. C’est un peu comme une “guerre préventive” contre la souffrance. Malheureusement, celle-ci est souvent indispensable car sortir de notre zone de confort illusoire est générateur de grande diffiuclté au départ et de nombreux dérèglements dans nos vies. Et ce, même s’ils ne sont que la conséquence d’un état d’être basé sur une blessure qui n’est pas nous.

L’objectif est de devenir l’acteur de sa propre vie, en la célébrant et en l’honorant à chaque instant naturellement.

Le moyen est de la modifier et de la transformer pour en devenir progressivement l’unique acteur. Ainsi nous influons à la fois sur notre existence, et sur celles des autres. Etre détaché c’est surtout vivre dans l’harmonie, ne plus être déstabilisé surpris ou étonné. C’est être soi-même.

Croyances limitantes : 4 outils pour les dépasser

Dépasser la souffrance infligée par nos 5 sens pour en faire des indicateurs de sérénité

Le détachement c’est réussir à garder ses émotions de colère de tristesse ou de jalousie et d’envie loin de soi, ne plus les ressentir et les remplacer par l’amour, la compassion, l’empathie. Réussir à remplacer la souffrance de l’autre caractérisée par la tristesse, la colère, la jalousie, l’envie… etc… par l’amour et la lumière en comprenant d’instinct son parcours, ses difficultés, son chemin de vie.

C’est aussi réussir à ne plus être le jouet de nos 5 sens en adoptant une posture de recul, de témoin, de guetteur. Dans cet état d’être intérieur où les plus grosses tempêtes ne déclenchent plus du tout de vagues, nous sommes à mêmes de donner à autrui l’idée de ce que peut représenter l’idée de modèle. Réussir à être dans la profondeur de l’océan où aucune vague ne peut faire de remous.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les 3 bénéfices de l'introspection

Le détachement un des préceptes de Bouddha

Le détachement est un des piliers pour devenir un être éveillé, un bouddha. Etre un bouddha signifie rester serein en toute circonstances et aimer autrui.

Merci de votre intérêt à cet article. S’il vous a plus partagez-le, liker-le ou commentez-le ou les 3 !

Vos commentaires ou questions sont bienvenus !

* indique un champ requis

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    86
    Partages
  • 86
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offerte pour vous  ma solution gratuite ! 

7 secrets du bien-être pour vous réapproprier le vôtre