Les 3 bénéfices de l’introspection

Les 3 bénéfices de l’introspection

  •  
  •  
  •  
  •  
  • 128

introspection

L’intériorité permet d’accéder au meilleur de nous-mêmes. Même si regarder devant et tenir le cap est fondamental, la définition de ce cap et son choix doivent obligatoirement provenir d’une réflexion intérieure profonde et générale. N’investissez qu’en vous-mêmes !

Aucun intérêt à le faire pour atteindre un but lié à l’égo. De cette introspection naîtra obligatoirement un idéal duquel découleront des objectifs. Le retour à nos valeurs intérieures communes et donc à celles de l’être humain nous permettra de trouver les seules réponses qui vaillent.

Cela parait curieux, choque surprend et étonne parce que nous nous sommes construits sur un principe étroitement lié aux résultats que l’on souhaite obtenir. Nous pensons à ce que nous voulons avant même de savoir pourquoi nous le voulons et si nous en avons vraiment besoin ! L’action est privilégiée au détriment du sens. Nous acceptons de fait bon nombre de normes, de dogmes, d’idées, de points de vue, de façons de faire sans même savoir si cela nous correspond, si cela est en accord avec nos valeurs. Quelles sont nos valeurs et nos vertus sont les premières questions que nous devrions nous poser !

Le changement : l’adaptation à la vie en mouvement

Nos cerveaux, habitués à penser toujours selon le même mode nous jouera des tours en nous faisant ressentir de la peur comme conséquence liée au changement de notre introspection. Quand je parle de peur, ce n’est pas de la peur panique. C’est juste l’appréhension du changement de nos conditions de vie, de la perte même temporaire de notre confort, de notre position sociale. L’enjeu est de déjouer cette peur en la prenant en considération. Nous ne devons ni la renier ni nous y soumettre. Le problème est que nous avons été habitués à faire et à agir en oubliant de penser juste et en sacrifiant l’être. Le mental est devenu notre maître. Nous sommes les victimes inconscientes de nos vieux schémas qui nous ont toujours fait croire que le résultat était plus important que le sens.

Quel résultat ?

Le résultat est tout aussi simple à comprendre que limpide et catastrophique : en perdant le sens à notre vie finalement assez jeune, nous entrons sans le savoir dans une existence qui repose sur la peur. Nous suivons alors des dogmes, des normes, des principes qui ne sont pas les nôtres. Nous vivons et agissons sous la en étant contraints. Cette contrainte crée logiquement de l’inconfort qui nous pousse à dominer l’autre pour justifier notre inconfort de plus en plus douloureux. Du fait qu’inconsciemment nous souffrons, nous légitimons notre besoin de dominer et de faire mal. Nous institutionnaliserons alors le besoin de nous mesurer, de nous comparer pour nous faire croire à nous mêmes que nous existons. Serons-nous inférieur(e)s ou supérieur(e)s ?

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Magnésium (chlorure de) : 2 bénéfices puissants

Cette non existence et cette inconscience sont les causes de tout nos maux. A partir de là, tout est dit. La plupart des gens préfère garder cet inconfort, leur niveau de vie, leur position sociale car cette habitude d’inconfort est plus douce et moins “dangereuse”. En cherchant le bonheur toujours à l’extérieur, l’humanité vit encore en célébrant chaque jour cet inconfort.

En fait le principe c’est… La fuite en avant, à l’image de l’Europe depuis 20 ans. Plus rien n’a de sens mais on avance. On se sait pas où on va mais quoi qu’il arrive il faut avancer, croître, et surtout faire croire que. Et on détruit tout, à commencer par nous-mêmes. Vivre dans l’illusion de ce monde qui en arrive à nous faire croire que le chaos est la seule voie. Parce que c’est la faute de l’autre !

C’est pourquoi l’introspection est notre délivrance et notre salut. Lâchez prise, débranchez vos télés, vos radios, tout ce bruit alentour. Retrouvez-vous, aimez-vous, ayez confiance en vous. Vous êtes parfaits : un coeur, un cerveau, un ventre, un système nerveux, l’homéostasie qui équilibre et gère le bon fonctionnement de votre corps et de vos organes. Pensez à eux, à vous, à votre bien-être, à votre santé. Ne donnez votre énergie qu’à ce qui vous procure du bonheur et de la joie. Entrez en vous, et ressentez cette joie et ses bienfaits. Ce nouvel état d’esprit deviendra alors la matière première de votre être et fera réellement partie de vous.

Arrêtez de vous comparer, de vous mesurer, de penser comme… Soyez vous-mêmes ! Soyez vrais ! Chassez cet égo inutile qui n’a d’intérêt que de vous sauver lorsque vous êtes face à un réel danger. Laissez-le juste à sa place.

Trouvons le sens de nos vies dans notre puissance initiale et non dans la matière et l’avoir qui ne sont qu’illusions. Les actions ne doivent pas naître de la peur mais du plaisir à les utiliser. Parler, marcher, communiquer pour exister dans l’équilibre. Pas pour paraître par non plus pour être mieux ou pire, ni pour dominer ou écraser. Juste pour être. Accepter l’autre, l’inspirer, le faire réfléchir à ce qui pourrait être bon pour lui et pour le monde.

C’est un énorme travail à effectuer sur nous-mêmes que avons à mener pour repenser tout ce monde d’illusions. A côté d’un premier système qui piétine chaque jour un peu plus les valeurs humaines et la terre, persiste un second qui est lié à notre essence, proche de la vie et de sa vérité. Se recentrer et être présent à soi c’est arrêter à la source tout sorte de peur.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Bonnes résolutions : une astuce efficace

Adopter à un moment donné l’intériorité, c’est toucher à l’être et entamer un processus de transformation non défini dans le temps. Cela peut être ponctuel lorsque le stress nous harasse. Cela peut aussi être plus profond lorsqu’on cherche une solution de vie ou à mi-chemin lorsqu’on doit prendre une décision sur une problématique donnée.

Quel est l’intérêt à être dans la force et dans la volonté de dominer, d’être supérieur, de contrôler tout sachant que cela est motivé par la peur ? Pourquoi nous attacher avant tout à faire et à obtenir alors que la plupart du temps nous ne connaissons pas le sens réel à cela ? Ces actions sont-elles en accord avec nos valeurs profondes ? Sommes-nous bien en accord avec ces valeurs ?

Est ce que nous ne choisissons pas finalement en conscience de renier ces valeurs en nous convaincant du contraire ?

introspection

1 – Cela permet de lâcher le mental

L’intériorité permet de lâcher le mental. Laissons-le là où il est le meilleur. Rien plus qu’un moyen et non une cause. Ne lui donnons pas toute la place. Depuis trop longtemps, nous avons été préparés pour correspondre à des normes. Nous en sommes devenus esclaves. Nous nous fions à ces normes sociales, économiques, financières en croyant dur comme fer que cette norme est la seule. Ces normes ne sont en aucun cas les nôtres. Certains savent donner à ces dogmes une très belle image… Celle de l’évolution et du changement. Mais le postulat de départ est faux et tronqué. Nous sommes nés pour être heureux et en bonne santé. Pas pour dépendre de qui que ce soit ou de quoi que ce soit. Nous devrions avant tout penser à notre bien-être. A notre équilibre. pas à notre condition au yeux des autres, du système et de ces normes. Les pires dogmes sont ceux dont nous n’imaginons pas une seule seconde l’existence. Ce sont finalement ceux que nous défendons becs et ongles depuis des années sans en avoir la moindre conscience. Malgré tout ce que nous voulons bien nous raconter, nous n’existons qu’au travers de ces systèmes dépassés encore en place. Mais la transformation se produit partout, tranquillement, avec puissance, avec sérénité, dans la patience et la persévérance.

“Rien ne peut arrêter une idée dont le temps est venu”. Victor Hugo

valeurs

2 – Retrouver les fondamentaux, les vertus et les valeurs

C’est le sens profond de mes phrases ici. Nous retrouver nous-mêmes est la priorité absolue. Mais cela exige au départ rigueur, organisation, volonté. Car l’introspection n’est absolument pas l’inaction, c’est le geste juste. Pas besoin de forcer, d’insister, de convaincre, cela est juste l’évidence. A une époque où le système nous sollicite à tel point que nous nous en oublions nous-mêmes, nous devons retrouver ce que nous sommes et imposer de fait nos valeurs de justice, de paix, de vérité.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le détachement c'est la liberté d'enlever ses masques

Nous avons déjà si souvent oublié dans l’histoire qui nous étions.

Car les atrocités passées ont toujours été les conséquences de la non conscience entretenue et de la lâcheté à défendre les vraies valeurs. Ces horreurs sont toujours issues de dogmes représentant une soi disant vérité absolue. Le vrai danger, c’est la croyance en cette vérité absolue qui est toujours imposée à tous par la force.

L’enfer est pavé de bonnes intentions… Alors arrêtons de ne voir les choses que par le mental pour les accueillir aussi avec le coeur.

Pourquoi ? Parce qu’à cause des mécanismes du mode animal (cerveau reptilien) du cerveau, nous nous soumettons systématiquement “librement”.

Mais le changement est en cours, nous savons maintenant comment fonctionne le cerveau. Nous savons que tout ce qui nous limite contient une puissance infinie potentielle. Apprenons à être joyeux, à rire et à sourire, à éprouver de la reconnaissance, de l’amour. Bâtissons un nouveau monde où l’ancien s’écroulera encore comme il a déjà commencé à le faire.

3 – Une énergie de chaque instant

Cela exige beaucoup d’énergie. Modifier sa façon de penser, de parler, d’agir est extrêmement fastidieux et énergivore. La vigilance, la lucidité, le recul et la concentration que cela exige sont des comportements que notre cerveau va interpréter comme des dangers. Mais tout reste possible. Nous pouvons transformer nos croyances limitantes en puissance. Cela demande de la persévérance, de l’implication, de la foi.

Tout est toujours possible à condition de se donner les moyens du temps, de l’énergie et du sens dans l’action.

Aller bien au-delà du déni pour changer, inspirer, dépasser ses propres limites que nous nous infligeons à nous-mêmes. Libérons-nous pour retrouver notre énergie d’amour.

dopamine

 

https://www.planetesante.ch/Magazine/Addictions/Addiction-au-travail/Qu-est-ce-que-la-dopamine

N’hésitez pas à partager, à liker, à commenter. J’ai toujours un grand plaisir à recevoir les critiques les plus constructives possibles !

 

 

 

 


  •  
  •  
  •  
  •  
  • 128
  •  
    202
    Partages
  • 74
  •  
  • 128
  •  
  •  

One thought on “Les 3 bénéfices de l’introspection

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

​Mon e-book les 7 secrets de bien-être

en téléchargement ​gratuit pour vous !