L’émotion comme un véritable guide intérieur.

L’émotion nous montre à quel point nous sommes parfaits.

Ce phénomène physiologique et chimique de décharge d’énergie est destiné à nous protéger et à mettre en place le dispositif de survie latent de notre cerveau. L’émotion est une réponse informative à une situation vécue instantanément créant la surprise. Cela provoque la réaction systématique des parties limbique et reptilienne de nos cerveaux programmés pour nous protéger de toutes “agressions extérieures”.

Quel processus découle des émotions ?

Des décharges d’adrénaline, de noradrénalie et de cortisol se produisent alors dans notre corps. Elles créent les conditions d’énergie nécessaires au combat ou à la fuite. Le souci c’est que dans le cas où nous aurions vécu ou ne serait-ce que ressenti dans notre enfance une des blessures suivantes : abandon, rejet, trahison, séparation, humiliation, injutice, sachez que notre cerveau reptilien l’a analysé instantanément comme un danger de mort à l’époque. Un cerveau d’un enfant de moins de 6 ans qui vit ses blessures et les ressent est conçu pour imprimer cet événement sur son disque dur afin de nous en protéger si cela devait arriver une nouvelle fois. Et plus le la blessure est profonde, plus la réaction est exacerbée.

En fait, cette “protection” nous enferme dans un schéma totalement décalé, pernicieux et handicapant. Ce sacré cerveau reptilien veut nous protéger d’un danger de mort qui de toute façon n’existe qu’au travers de nos mémoires. Qu’il ait été vécu oui qu’il ait été “ressenti” par l’enfant (parent absent pendant une certaine durée, parent présent mais jamais disponible…) – il n’existe plus toujours qu’au travers des mémoires. L’idée c’est qu’en procédant ainsi, notre cerveau reptilien de la survie produit des pensées, et des croyances mémorielles ultra-puissantes. Elles sont comme notre propre identité. Mais elles ne sont pas notre identité. Ceci étant, elles nous empêchent paradoxalement d’évoluer et de progresser et nous maintiennent dans une souffrance masquée.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  4 pistes géniales pour arrêter la procrastination et passer à l'action

 

Le cerveau

 

Notre cerveau a imprimé cela dans notre inconscient pour nous protéger éternellement ! C’est le cerveau de la survie, il est là pour ça. Pour lui, aucune nuance : danger de mort = réaction de défense ou d’attaque. Pas de danger de mort, pas de réaction. L’entre-deux n’existe pas. C’est aussi lui qui nous sauve de la voiture qui est sur le point de nous renverser et qui va mettre en place le mettre type de réaction. C’est pour cela que notre cerveau reptilien assimile et interprète le moindre malentendu ou la moindre contrariété comme un danger de mort ! Ce dispositif est totalement inconscient. Comme vous le voyez, pas besoin d’y penser ! En effet, c’est un mode automatique !

Le hic c’est que ces réactions, dans notre civilisation actuelle sont la plupart du temps totalement décalées et inutiles, voire absurdes. Pour la majorité des cas, il ne s’agit que de malentendus, d’incompréhensions, de problèmes relationnels, de non-dits… etc… Aucun signe d’attaque de reptile ou de félin à l’horizon ! Et pourtant cette partie reptilienne réagit comme si il y en avait.

Les émotions activent les programmations et les circuits neuronaux millénaires dont notre cerveau a hérité. Or ce cerveau “animal” interprète tous les dangers comme des dangers de mort.

 

émotion colère

émotion de la colère

 

Quelques astuces pour gérer les émotions

Les outils pratiques pour gérer à court moyen ou long terme l’intensité et l’impact de ces phénomènes énergétiques sont la respiration consciente, le positionnement physique face aux interlocuteurs en cas de conflit. La prise de notes ultérieure à la situation, de sa nature de l’environnement dans lequel cela s’est déroulé pour augmenter le niveau de conscience quoi qu’il arrive et créer de nouveaux schémas neuronaux venant progressivement remplacer les anciens.

http://former.canalblog.com/archives/2017/06/02/35347086.html

 

Cette vidéo sur les émotions parle de :

  • la différence d’approche occidentale et orientale de l’émotion et de son impact sur la santé et le bien-être

  • l’importance de la prise de conscience de leur fonctionnement inconscient pour en diminuer l’impact

  • proposer prochainement des outils et des techniques pour mieux les gérer

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Sonothérapie : lâcher le mental et guérir grâce aux vertus du son

N’hésitez surtout pas à laisser vos impressions, à communiquer vos ressentis, à échanger sur le sujet de ce blog.

Un grand merci d’avance à vous qui avez pris le soin de venir ici.

Pour connaître ma vision et mes valeurs, c’est ici : https://lafetedubienetre.com/mes-valeurs-ma-vision/

 

 

 

  • 1.3K
  •  
  •  
  •  
  •  
  •