Eckart Tollé : sortir de l’inconscience de l’égo

Eckart Tollé : sortir de l’inconscience de l’égo

Eckart Tollé ou la révélation de notre condition ?

Eckart Tollé est l’auteur du livre mondialement connu : “le pouvoir du moment présent”. C’est lui qui a démocratisé ce terme du moment présent et du lâcher prise. Il effectue des conférence dans le monde entier pour transmettre un message de paix et d’amour. Il nous explique pourquoi et comment notre capacité à nous sortir de notre égo, qu’il appelle mental dysfonctionnel, constitue la fin de toute souffrance humaine.

La notion d’illusion de notre monde issu de notre mental

L’illusion dans laquelle nous vivons, rattaché à la matière, à des conditions sociales de vie, déconnectés de l’Être, nous rend dépendant de la partie de nous-mêmes qui cherche à contrôler, dominer, écraser, détruire. Ce sont des faits bien réels que dont on prend conscience lorsqu’on ouvre les yeux sur la réalité que nous nous créons : déconnectée de l’Être, de l’amour et de la création. Notre volonté d’indépendance de la Source créatrice nous fait vivre une vie égotique faîte de souffrance et de douleur où la société de loisirs a toute sa place. Chacun des plaisirs dont nous pensons être de vrais moments ne sont que des fuites temporaires du monde que nous créons. Histoire de s’oxygéner un peu avant de retourner dans l’enfer de nos vies.

Travail et argent

Le travail et l’argent ne sont pas mauvais par essence, ils sont utiles à l’épanouissement. Uniquement lorsqu’ils sont utilisés par l’homme pour l’homme et non l’inverse. Notre mental dysfonctionnel, à travers une fuite en avant et une recherche extérieure du bonheur, ne se satisfait en rien de ce qui est. Il est en perpétuelle recherche du meilleur car il ne sait pas se satisfaire de ce qui est dans l’instant présent.

Le top five

1 – “La façon dont vous traitez les autres est le reflet de la façon dont vous vous traitez”.

C’est la principale raison pour laquelle l’amour et l’estime de soi sont si primordiaux.

2 – “Où que vous soyez, soyez-y totalement. Si vous trouvez votre ici et maintenant intolérable et qu’il vous rend malheureux, trois possibilités s’offrent à vous, soit vous :

  • vous retirez de la situation
  • la changez
  • l’acceptez totalement.

Si vous voulez assumer la responsabilité de votre vie, vous devez choisir l’une de ces trois options, et tout de suite. Puis, acceptez en les conséquences. Sans excuses, sans négativité, sans pollution psychique. Gardez votre espace intérieur dégagé.”

C’est nous qui choisissons notre vie, nos instants, nos situations. En être conscient est la clé pour entamer le changement que nous souhaitons pour nos vies. Nous sommes tout sauf impuissants !

3 – “La mort est le dépouillement de tout ce qui n’est pas vous. Le secret de a vie c’est de mourir avant de mourir” et de découvrir que la mort n’existe pas”.

Pour Eckart Tollé, la seule mort qui existe est celle qui fait que nous ne nous connaissons pas nous-mêmes et que nous sommes coupés de l’Être. Lorsqu’on s’y reconnecte, cela ne peut mourir.

4 – “Rien n’est jamais arrivé dans le passé qui pourrait vous empêcher d’être dans le moment présent aujourd’hui. Et si le passé ne peut pas vous empêcher d’être présent aujourd’hui, quel pouvoir a t’il ?”

Le passé est terminé et le futur hypothétique. Se libérer de ce faux temps psychologique, c’est juste se remettre dans l’instant et commencer à vivre dans la réalité.

5 – “J’ai vécu avec plusieurs Maîtres Zen, tous des chats”.

Autres citations

Voici d’autres citations qu’il a écrite sur des sujets tels que l’Être, l’égo, le temps, l’instant présent, la souffrance, l’inconscience humaine…

“Vos conditions de vie existent dans un cadre temporel. Votre vie c’est l’instant présent. Vos conditions de vie sont le produit du mental. Votre vie est réelle”.

“Reconnaissez l’égo pour ce qu’il est : un dysfonctionnement collectif, la folie de la pensée humaine”.

moment présent

L’origine de notre puissance 

“Vous êtes le plus puissant, le plus efficace quand vous êtes totalement vous-même”.

Les moyens de fuir notre condition de souffrance 

“Chaque addiction commence dans la douleur et se termine dans la douleur. Quelque soit la substance à laquelle vous êtes addict, alcool, drogues, sexe ou une personne, vous utilisez cette substance ou cette personne pour couvrir cette douleur”.

L’amour 

“Réalisez que l’amour ne fait pas souffrir. Comment le pourrait-il ? Il ne se transforme pas soudainement en haine. Pas plus que la joie se transforme en douleur”.

L’instant présent

“Réalisez profondément que le moment présent est ce que vous avez toujours eu”. Faîtes du maintenant le premier focus de votre vie”.

“La présence c’est quand vous n’attendez plus le prochain moment en croyant que ce prochain moment sera plus épanouissant que celui que vous vivez maintenant”.

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les 3 moteurs qui ont changé ma vie

ciel

 

Inconscience et souffrance 

“Ce que j’appelle l’inconscience ordinaire, c’est l’identification à vos mécanismes de pensées, à vos émotions, à vos réactions, à vos désirs et à vos aversions. C’est l’état normal de la plupart des gens. Dans cet état, vous êtes sous l’emprise du mental, qui est le propre de l’égo, inconscient de l’Être. Ce n’est pas un état de douleur ou de malheur aigu, mais plutôt un état sourd et presque continuel de malaise, d’insatisfaction, d’ennui et de nervosité. Une sorte de “parasitage” de fond”.

“Ce malaise se transforme en souffrance lorsque l’on passe de l’inconscience ordinaire à l’inconscience profonde”.

 

 

égo

La notion de temps psychologique 

Vous imaginez que votre attention est dans le moment présent alors qu’elle est en réalité totalement sous l’emprise du temps. Vous ne pouvez pas être en même temps malheureux et totalement dans le présent.

“Quand vous êtes libéré du temps, psychologique, vous ne poursuivez plus vos objectifs avec l’inflexible acharnement sous-tendu par la peur, la colère, le mécontentement ou le besoin de devenir quelqu’un. Vous ne restez pas non plus figé devant la peur de l’échec qui, pour l’égo, représente la perte du moi. Lorsque le sens profond du moi émane de l’Être, lorsque vous êtes libéré du besoin psychologique de “devenir”, ni le bonheur ni le sens profond de votre moi ne dépendent du résultat et vous êtes libéré de la peur. Vous ne cherchez plus la permanence là où elle n’existe pas. C’est à dire dans le monde de la forme, du gain de la perte, de la naissance et de la mort. Vous n’exigez pas que les situations, les circonstances, les lieux ou les gens vous rendent heureux pour ensuite souffrir s’ils ne répondent pas à vos attentes”.

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le mental dysfonctionnel

Vie et conditions de vie : une différence de fonds 

“Ce que vous appelez “votre vie’” devrait plutôt s’appeler plus justement “vos conditions de vie”. Il s’agit de temps psychologique,  du passé et du futur. Dans le passé, certaines choses ne se sont pas déroulées comme vous le vouliez. Vous résistez encore à ce qui s’est produit alors et à ce qui est maintenant. L’espoir vous fait vivre, mail maintient votre attention sur l’avenir. Et c’est ce regard fixé sur l’avenir qui perpétue votre refus du présent et qui vous rend ainsi malheureux.”

Si vous voulez faire votre part du colibri, partagez, commentez, likez !!!

  •  
    285
    Partages
  • 285
  •  
  •  

2 thoughts on “Eckart Tollé : sortir de l’inconscience de l’égo

  1. Bonjour,
    Tout d’abord, merci de communiquer votre conviction et de vulgariser les grandes idées philosophiques qui, bien souvent, nous dépassent.
    Une question : Le lâcher-prise total inclue-t-il laisser passer les erreurs ou fautes commises par ceux qui nous entourent ?…Ou, par souci d’amélioration mutuelle, peut-on suggérer le bien-parler ou le bien-écrire?
    Votre avis?
    Merci beaucoup

    1. Bonsoir, merci de votre commentaire très intéressant. Le lâcher-prise est personnel. Il concerne soi. Lâcher-prise ça veut dire ne rien attendre de ce que l’on fait au quotidien. Quelle que soit la tâche, la responsabilité, les attentes des autres, on ne fait que ce que l’on pense être le plus juste. Pour ce qui concerne le rapport aux autres, et notamment les proches et ses enfants, on peut appliquer la même approche. Si les enfants font des erreurs, ce n’est que leur propre expérience. Tout le monde a besoin de se tromper pour apprendre. C’est justement le rôle du père de laisser faire sont enfant pour sa croissance et son développement. Tout est question d’équilibre, l’enfant peut demander des conseils, un coup de main, du moment que ce n’est pas systématique et que son rôle ne soit pas effacé par le parent. Ceci dans le but de lui apprendre pas à pas la notion de responsabilité. Tout est relatif, néanmoins, cela dépend des sujets, des problématiques. Suivre son coeur et son intuition. On sait toujours quand ce que nous faisons est juste. Prendre le temps, vivre le moment présent, écouter ses ressentis, ce que transmets notre coeur comme information à travers l’intuition. Poser l’intention adéquate, en conscience, et là la magie opère…

J'apprécie vos commentaires !

​Mon e-book les 7 secrets du bien-être

en téléchargement ​gratuit pour vous !

%d blogueurs aiment cette page :