Pour ceux qui connaissent le développement personnel, ce moyen d’engager un travail personnel est souvent considéré comme génial. Vous commencez par y goûter en y mettant juste un doigt, puis tout le bras y passe ! Il faut dire qu’il y a un vrai effet de mode puissant depuis plusieurs années en France. C’est vrai que cela pourra peut-être vous aider à contrecarrer une période difficile, du stress, de la pression. A mieux gérer des réactions de peur en cas d’instabilité professionnelle ou personnelle. Le développement personnel peut vous aider à mieux communiquer, à développer votre qualité relationnelle, à gérer les émotions… Mais le développement personnel à beaucoup de limites, notamment sur le plan de la réalisation personnelle. Ce sujet me semble vital et est trop secondaire à mes yeux. Le développement personnel ne va pas suffisamment en profondeur et les problématiques non traités ont alors tendance à revenir avec insistance. Comme si vous vous les aviez créées et qu’en essayant de les envoyer loin, elles revenaient sans cesse.

nuances Développement personnel : risques & limites

Développement personnel & épanouissement : des nuances

L’épanouissement de soi est essentiel. Ce qui compte c’est le chemin et la façon dont on l’aborde et non pas seulement  les “objectifs” que l’on se fixe . Car ces objectifs ne sont peut-être pas les bons pour votre accomplissement. D’où viennent-ils, à quoi correspondent-ils, quel système ou croyance inconsciente vous les a imposés ?

Vous devez avant tout écouter où en sont vos besoins, ceux qui sont assouvis, et ceux qui ne le sont pas. Pour ceux qui ne le sont pas, votre corps vous retransmets des ressentis de tensions, de douleurs éventuelles, de maux de têtes ou d’acidité gastrique ou autres qui sont autant d’informations à considérer pour y répondre de façon appropriée. Et les objectifs dont je parlais précédemment n’ont rien à voir avec cela.

Pour ceux qui ne sont pas alignés avec leur mission de vie, ils resteront des compensations illusoires.

Pourquoi le développement personnel ?

Car en général, le développement personnel arrive à vous parce que vous traversez une période de questionnement, de difficulté, de décalage dans votre vie entre ce que vous faîtes et ce que vous êtes. Plus fortement encore si vous souffrez d’une problématique existentielle. Pour le développement personnel, le centre de l’attention c’est vous. Et autant le sujet – VOUS – est à considérer car il est évidemment central, autant le risque à aller et à rester dans l’égo est grand. Quand vous commencez à vous occupez de vos “oignons”, le risque est de ne faire plus que ça et de prendre tout pour vous ou contre vous. Quitte à en pleurer : c’est le piège de l’égo. 

9333955489_b5c7a49351_c Développement personnel : risques & limites

Le développement personnel comprend une grande part d’égo

Et le développement personnel dans son fondement même accorde à mon avis une trop grande part à l’égo. Car, bien qu’il soit important de se recentrer sur qui nous sommes notamment par l’égo, s’arrêter à cette seule dimension est déjà se limiter et se tirer une balle dans le pied. Autant il est utile de le reconnaître pour ensuite le laisser à sa place, autant il est facile d’en devenir l’esclave, consciemment ou non. Surtout lorsqu’on se positionne, toujours consciemment ou non en victime ou en sauveur. Ou même en bourreau quand on à souffert des deux premiers rôles.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La loi de l'intention : 5ème loi spirituelle du succès

Bien-sûr que pour un certain type de personne, cette approche fonctionne très bien. Elle peut tomber à point dans leur vie pour des raisons qui leur sont propres.

En effet, le développement personnel est un terme qui regroupe tout un tas d’approches, techniques, d’outils aussi différents les uns des autres. Avec des thématiques émotionnelles, physiques, mentales, énergétiques, artistiques… :

  • communication,
  • reïki,
  • magnétisme,
  • gestion des émotions,
  • ayurvéda,
  • médecine chinoise,
  • arthérapie,
  • hypnose,
  • neurosciences,
  • affirmations,
  • relaxation,
  • visualisations,
  • ..

Mémoires limitantes & cerveau freins à notre évolution

Pour certains telle ou telle technique fonctionnera mais pas pour une autre ^personne. En fait les approches diffèrent mais le centre de l’attention de chacune d’entre elle est très souvent liée aux mémoires limitantes inscrites dans l’inconscient et dans le cerveau. Et la façon d’accéder aux freins, aux blocages, aux blessures pour les déverrouiller dépend de l’intensité et de la profondeur de la difficulté à traiter ainsi que de l’intensité des protections mises en place par le cerveau L’idée est de dépasser ces barrières mentales qui nous ont permis de survivre au départ, mais qui aujourd’hui nous bloquent.

limites Développement personnel : risques & limites

Là se trouve la limite au développement personnel

C’est pour cela que le développement personnel a ses limites. A trop vouloir avoir ou être plus, à trop vouloir atteindre telle ou telle situation, sans s’être intéressé à qui vous êtes vraiment, vous risquez de rester dans la prison que vous vous êtes vous-mêmes construite. Et l’épreuve que vous vivez n’est peut-être pas à la hauteur de ce que le développement personnel a a vous offrir. Il vous donnera l’illusion d’aller mieux alors que rien n’a été traité dans le fond sur ce dont a besoin votre âme pour évoluer. Cette évolution qui conduit à la paix du coeur et de l’esprit à la connexion avec qui vous êtes.

Le développement personnel peut être un premier pas vers un nouveau vous mais peut-être pas, il peut aussi être exactement l’inverse car il ne sera jamais un moyen de développer votre conscience de qui vous êtes au plus profond, et de la raison pour laquelle vous êtes venus vous incarner. Il comprend même en son sein le risque que vous vous en éloigniez.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Habitudes et cerveau : changer les conditionnements

illusion Développement personnel : risques & limites

Le développement personnel :  survivre dans l’illusion du monde matériel

Cette principale limite du développement personnel est qu’il est… “personnel”. C’est aussi avant tout souvent une solution de compensation aux souffrances de cette société de domination et de prédation de l’humain par d’autres humains. Les choses son claires tant le titre l’est tout autant. Le terme central est bien le côté “personnel”. Car en définitive, il ne faut surtout rien changer : tout consiste à faire toujours pareil pour rassurer notre égo frileux au changement tout en se persuadant d’être meilleur, plus altruiste, bienveillant alors que ces qualités n’ont pas à être décidées : elles sont ou ne son pas. A l’image de la peur et de l’amour. L’un ou l’autre ne se décrète pas, ils sont, se ressentent et se vivent dans l’instant.

Car l’homme dans sont être le plus profond et dans son âme la plus pure a besoin de s’épanouir avec l’autre, en construisant des relations sociales pour vivre une vie d’harmonie et d’amour inconditionnel. Bien-sûr que, comme l’affirme la physique quantique et les spiritualités ancestrales, l’harmonie intérieure crée l’harmonie extérieure. Mais la quête du développement personnel est-elle celle-là ? Je ne le crois pas. Le développement personnel  au sens littéral c’est s’occuper mieux de soi en se privilégiant avant tout. Mais s’occuper de soi, qu’est ce que cela veut dire de façon précise ?

Prendre soin de soi pour s’aimer ou pour être plus rentable ?

Le jeu consiste t’il à vous occuper de votre situation sociale et économique, de votre job, votre statut ? Ou de votre mission de vie, de votre capacité à inspirer le monde en étant dans votre rôle, celui pour lequel vous êtes venus vous incarner sur cette terre ? Le développement personnel est trop souvent un outil qui se sert de la situation plus ou moins difficile de quelqu’un pour lui proposer d’améliorer telle ou telle partie de sa vie. Dans la partie sociale, matérielle, financière mais pas dans la réalité profonde de l’être humain au sens existentiel du terme.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La méditation du "A"

Le côté “personnel” justifie de prendre sa vie en main. Une question centrale se posera de toute façon à un moment ou à un autre : celle de changer de vie et de façon de la voir ou celle de continuer en composant et en compensant encore et encore.

Un outil dédié à la performance et aux résultats

Le développement personnel est un outil ou un groupe d’outils pour faire et agir.

Ce n’est pas le pourquoi vous agissez. Pourtant c’est le pourquoi vous agissez qui donnera toute la puissance à vos actions. Car elles découleront de qui vous êtes et non pas de ce que vous pensez ou voulez être. Car, en définitive, vous voulez surtout être ce que votre environnement attend de vous. Et non pas ce à quoi votre âme aspire à devenir.

Le développement personnel peut être un leurre qui ne fait que faire tourner les gens en rond. Pour d’autres c’est aussi le moyen de manipuler les personnes vulnérables qui sont dans une période charnière de leur vie. Ceux qui prétendent se développer personnellement se font aussi parfois (ou souvent) passer pour des personnes “supérieures” sans le dire mains en en état inconsciemment convaincues.

Mais au fond, vite, on comprend que certains sont là pour profiter et vous manipuler parce que votre situation vous rend peu plus vulnérable. Il arrive même que ces personnes aient le don de se croire supérieures. Elles sont dans un égo démesuré dont elles ont préféré oublié l’omniprésence. Elle vivent dans leur croyances d’avoir franchi un cap que les autres n’ont pas encore franchi : masque du sauveur.

Ressources

Les limites du développement personnel

Dangers du développement personnel

Dangers du développement personnel (vidéo)